Julien Grandjean et Emilien Macault sont les nouveaux membres de la Chaire !

La Chaire RENEL a le plaisir d’accueillir deux nouveaux enseignants-chercheurs : Julien Grandjean (à gauche) de l’INSP, et Emilien Macault (à droite), nouvellement arrivé à l’Université de Lorraine. Découvrez leurs portraits !

Julien Grandjean : la liaison naissante entre la Chaire RENEL et l'INSP

Bonjour Julien. Tes études d’économie t’ont conduit à l’Institut National du Service Public, pourrais-tu nous expliquer ce parcours ? 

JulienDocteur en sciences économiques, j’ai été recruté en 2020 par l’Ecole nationale d’administration (ENA) en tant que conseiller en économie et finances publiques. J’occupe désormais un poste d’enseignant-chercheur en économie à l’Institut national du service public (INSP), qui a remplacé l’ENA.

Mes recherches portent sur l’histoire récente des théories économiques de l’Etat et du choix public. C’est par ce prisme que je recoupe à la fois les intérêts de l’Institut et la thématique de la chaire en ce qu’elle interroge l’action de l’Etat.

Et comment as-tu découvert la Chaire ? Comment s’est fait le rapprochement ? 

Julien : J’ai rencontré Alexandre Mayol et Veronica Acurio Vasconez au Bureau d’économie théorique et appliquée (BETA) lorsque j’étais doctorant. Nous avons conservé un lien et avons trouvé opportun de rapprocher nos deux structures lorsque l’INSP s’est dotée d’une direction de la recherche dont l’un des axes a pour objet la transition écologique. Ce rapprochement s’est traduit par plusieurs éléments, notamment par l’organisation d’une session parallèle lors de la dernière conférence annuelle de la chaire ou par l’intervention de deux membres de la chaire en séminaire interne de l’Institut.

La Chaire RENEL en séminaire de recherche à l'INSP.

Parlons enfin des projets à venir : qu’envisages-tu dans les prochains mois avec la Chaire RENEL ? 

Julien : La direction de la recherche de l’INSP et la chaire RENEL, par le biais de l’établissement d’une convention partenariale signée il y a quelques semaines, réfléchissent actuellement au financement commun de thèses, à l’organisation d’interventions conjointes et à une nouvelle participation à la conférence annuelle. Mon adhésion à la chaire participe de cette dynamique.

Merci Julien, on se retrouve donc dès le 14 juin pour la prochaine conférence de la Chaire à Metz !

Emilien Macault : un parcours éclectique, la théorie des jeux comme dénominateur commun

Emilien Macault en conférence pour le Centre de Recherche en Economie et en Statistiques.
Salut Emilien, tu as me semble-t-il un parcours universitaire assez riche, pourrais-tu nous en dire plus ? 
 
Emilien : J’ai commencé mes études par une classe préparatoire littéraire B/L à Strasbourg, puis j’ai réussi le concours de l’ENSAE Paris, une école d’ingénieur dépendant directement de l’INSEE et dont les enseignements sont orientés vers l’économie et la data science. J’ai obtenu mon master en 2015, en me spécialisant en microéconomie. En 2016, j’ai rejoint HEC Paris pour effectuer ma thèse au sein du département Economics and Decision Science.
 
C’est là que j’ai commencé à m’intéresser aux questions environnementales. Ma thèse portait sur la théorie des jeux, où la question de la coopération dans des situations non-coopératives est très importante. Or, la coopération – internationale surtout – en matière de politique environnementale échappe largement aux modèles usuels. Je travaille donc à l’élaboration de modèles rendant mieux compte de ce contexte et permettant de comprendre d’une part ce qui peut faire obstacles à la mise en œuvre des engagements, et d’autre part comment mieux décider collectivement.
 

Super, et comment as-tu mis en relation tes travaux de recherche avec l’activité de la Chaire ?

Emilien : J’ai découvert la chaire RENEL d’abord par sa conférence annuelle en 2023, puis surtout en rejoignant l’Université de Lorraine. Je connaissais l’importance des questions environnementales dans les projets de recherche de l’établissement, et la chaire s’inscrit dans cette logique. Elle permet aux chercheurs de se consacrer à des projets de plus large ampleur et de renforcer le lien avec les acteurs économiques et politiques locaux.

Et de quelle manière comptes-tu concrétiser cette ambition ?

Emilien : Je souhaite approfondir les travaux entrepris pendant ma thèse et en initier de nouveaux avec les autres membres de la chaire. Au sein de la science économique, la partie théorique des questions environnementales est encore largement à explorer alors qu’elle peut apporter beaucoup de réponses. Comprendre les incitations à la collaboration entre secteurs public et privé ; aider à la conduite de la transition énergétique au niveau local, national et international ; les enjeux de transmission d’information dans les réseaux électriques intelligents sont des questions que je souhaite approfondir.

Autant de problématiques qui s’insèrent parfaitement dans la dynamique de la Chaire RENEL, on a hâte de lire tes travaux ! 

Par Axel Bardon.

Partager :

Twitter
LinkedIn

Nos réseaux

Nos derniers tweets

Newsletter

Nos autres articles

Uncategorized

Guillaume Morel part en post-doc entre la Suède et Londres

Après avoir été le premier doctorant de la Chaire a soutenir sa thèse en 2023, Guillaume Morel vient d’être recruté en contrat postdoctoral en Suède. Guillaume Morel, premier doctorant de la Chaire Guillaume a débuté par une licence d’économie-gestion à l’Université de Nantes, avant de s’orienter vers un master en macroéconomie à l’Université de Strasbourg.

En savoir plus
Actualités

Julien Grandjean et Emilien Macault sont les nouveaux membres de la Chaire !

La Chaire RENEL a le plaisir d’accueillir deux nouveaux enseignants-chercheurs : Julien Grandjean (à gauche) de l’INSP, et Emilien Macault (à droite), nouvellement arrivé à l’Université de Lorraine. Découvrez leurs portraits ! Julien Grandjean : la liaison naissante entre la Chaire RENEL et l’INSP Bonjour Julien. Tes études d’économie t’ont conduit à l’Institut National du

En savoir plus
Actualités

GiM and the OAP become the RENEL Chair’s new partners

The RENEL Chair is delighted to announce its new partnership with two research groups at the University of Barcelona: GiM and OAP. Specialising in public policy, these institutes become two valuable international allies for the Chair. While the RENEL Chair is developing its collaboration with the INSP, it is also diversifying its international partners. It

En savoir plus
Actualités

GiM et l’OAP deviennent les nouveaux partenaires de la Chaire RENEL

La Chaire RENEL est ravie d’annoncer son nouveau partenariat avec deux groupes de recherche de l’Université de Barcelone : GiM et l’OAP. Spécialisés dans les politiques publiques, ces instituts deviennent deux précieux alliés internationaux pour la Chaire.  Alors que la Chaire RENEL développe une collaboration avec l’INSP, elle diversifie également ses partenaires à l’international. En

En savoir plus
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Vous voulez vous tenir infomés de l'actualité de la chaire ?

Abonnez-vous à notre newsletter !


 Nous publions 3 fois par an ce document qui résume travail et l’actualité de la chaire et illustre les enjeux des travaux de la Chaire RENEL.   

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.